ElizabethRoman 

 

D’origine sud américaine, je vis et travaille à Paris depuis plusieurs années. Mes toutes premières références artistiques se trouvent dans l’œuvre des peintres muralistes mexicains et leur expression artistique, politique et sociale dans l’histoire. Mon travail a été fortement inspiré par tous ces artistes appartenant à la figuration narrative, lesquels ont réinséré la figure dans le discours de l’art contemporain à fin de parler de la vie quotidienne avec une intention de critique sociale "C’est ainsi qu’un tableau n’est plus seulement un objet de contemplation mais aussi un outil de communication» Mon travail affirme ses racines dans la tradition de l'art figuratif inspiré par le mouvement muraliste, mais il se verra  plus tard influencé par le Pop Art et son traitement lisse des surfaces et des zones colorées en aplats ainsi que par la Nouvelle Figuration ou  Figuration narrative et sa dimension poétique volontairement absente du Pop Art

Aujourd'hui, mon travail et ma vision artistique, sont fortement influencés par le street art, art urbain  ou art de rue, et par son approche artistique très souvent avec un fort sens social, voir politique. Dans ma recherche artistique, je me sens fortement interpellée par ces artistes de rue et par leur état d’esprit militant et engagé. Je trouve une très grande inspiration dans leur  production plastique,  laquelle possède fréquemment un fort contenu critique envers la société, souvent ironique et  avec des messages qui nous invitent à la réflexion, et à  l'analyse de notre société. Actuellement, ma vision artistique m'amène à imprégner mon travail de ce contexte présent dans le street art, lequel  me rappelle l'essence de l'art muraliste  mexicain et son engagement social «L’Art qui laisse derrière lui sa pure fonction esthétique, pour adopter  une intention de réflexion, de contestation, voir même de critique envers certains faits marquants de note société"

Je peux aussi donc dire que mon travail s’inscrit toujours dans la tradition muraliste et sont intention politique et sociale, mais qu’il a été en même temps fortement influencé par l’ère du  post-graffiti car  mon œuvre s’inspire et défends une culture urbaine, culture populaire ou Pop culture. Comme mes origines, je peux qualifier mon travail de métisse car il possède la forte influence du street art et de son caractère polémique et controversé sans pour autant laisser de coté  le fort héritage  de la peinture muraliste laquelle dépasse les barrières esthétiques pour se constituer en un important canal d’émission de messages avec un fréquent contenu social ou politique.

Dans mon travail, je mélange art et graphisme et je revendique un fort multiculturalisme. Mais avant tout je me considère comme une artiste pop, car  je suis issu d’une culture populaire et urbaine ou pop culture, donc je retrouve mon inspiration dans le monde urbain et la société contemporaine. De nos jours, différents facteurs, sociaux, culturels, politiques et climatiques, raniment   la question du tableau narratif et de l’utilisation de la figuration "La peinture qui raconte l’événement, qui soulève des questions et qui offre

la possibilité de générer une conscience critique en parlant à travers l’image"